Résumé

Cette étude a été conduite dans le but d’évaluer l’effet de la substitution de l’antibiotique promoteur de croissance (APC) par des additifs phytogéniques (à base d’extraits de plantes). Au total, 16000 poussins d’un jour type chair non sexés de souche Cobb500 ont été répartis aléatoirement sur 2 bâtiments, à raison de 8000 sujets par bâtiment, avant d’être affectés par tirage au sort à l’un des traitements suivants dénommés arbitrairement TENRA et TDUO. TENRA correspond à l’ENRAMYCINE utilisé à raison de 150g/tonne d’aliment associé à un anticoccidien chimique (NICARBAZINE en période de démarrage et SALINOMYCINE pour la période croissance). Alors que le traitement TDUO est à base de deux produits comerciaux: Kerlait et Emanox utilisés respectivement à  raison de 60 g et 90 g/tonne d’aliment ces additifs a pour principes actifs majeurs le thymol, le cinnamaldéhyde,  le carvacrol, le bornéol et l’allicine. Les paramètres zootechniques (poids vif moyen, poids au m2, gain de poids, consommation alimentaire, indice de consommation, taux de mortalité), la microflore intestinale (Escherichia coli, clostridies, coccidies) ainsi que les lésions macroscopiques et microscopiques ont été utilisés comme base de comparaison entre les deux traitements. Les autopsies ont été effectuées à J14, J24, J34 à raison de 05 sujets/traitement et par autopsies. Les résultats obtenus pour les deux traitements ont été comparés en utilisant une analyse de la variance (ANOVA) avec un niveau de signification P< 0,05. Le taux de mortalité, l’indice de consommation cumulé ainsi que le poids au m2 n’ont pas montré de différence significative (P>0,05) entre les traitements. Quant au gain de poids, la dernière semaine a connu une augmentation significative pour TDUO. La recherche d’E. coli n’a pas démontré de différence entre les traitements. Cependant, le milieu microbien des poulets de TENRA n’a pas été conforme aux données de la littérature. La recherche de coccidies a révélé que les individus du lot TDUO ont été indemnes à J34, contrairement au lot TENRA. L’application de l’indice morphométrique « I See Inside » (ISI) a permis l’évaluation des lésions macroscopiques et microscopiques en transformant les altérations observées en données quantitatives ce qui permet de comparer entre les différents traitements. Les lésions macroscopiques ont été dominées par des lésions intestinales et hépatiques pour les deux groupes. Le score ISI total de TENRA (toutes lésions confondues) a été significativement le plus élevé vers la fin de l’essai. Le même résultat a été noté pour les lésions microscopiques intestinales et hépatiques décelées lors des trois dates.


Mots-clés: Poulet de chair, antibiotique promoteur de croissance, additifs phytogéniques, intégrité intestinale, performances.