Résumé

L'hépatite à corps d'inclusion (IBH) associée à l'infection par l'aviadénovirus aviaire (FAdV) a une distribution mondiale, en particulier chez les poulets de chair âgés de 3 à 5 semaines, entraînant des pertes économiques importantes de l'industrie avicole. Dans la présente étude, nous avons évalué la pathogénicité du virus FAdV- sérotype 11 isolé au Maroc (souche MOR111115) chez les embryons de poulets exempts d’agent pathogène (SPF). Le FAdV (titre 10? / ml) a été inoculé à des œufs embryonnés SPF à travers la membrane chorioallontoique (CAM). La mortalité, les lésions macroscopiques et microscopiques des embryons ont été évaluées et la présence du virus a été confirmé par réaction de polymérisation en chaine (PCR). La mortalité embryonnaire cumulative de 100% a été observée 7 jours après l'infection (dpi). Les embryons inoculés étaient hémorragiques et le foie était hypertrophié et friable, avec une décoloration jaune à verdâtre. Au microscope, nous avons mis en évidence une nécrose multifocale des groupes d'hépatocytes avec la présence de corps d'inclusion intra-nucléaires basophiles et éosinophiles dans les hépatocytes. La présence du virus a été confirmée par PCR conventionnelle basée sur le gène hexon à partir des prélèvements du foie, qui constitue l’organe cible des infections à FAdV. Il s'agit de la première étude de la pathogénicité de l'aviadénovirus aviaire dans les embryons de poulet SPF au Maroc.


Mots clés: Adénovirus aviaire, Hépatite à corps d’inclusion, Pathogénicité, Embryon de poulet