Résumé

Le tube digestif des animaux de boucherie et de la volaille constitue un réservoir majeur des Campylobacter qui représentent l’une des principales causes de maladies diarrhéiques au niveau mondial. La présente  étude a consisté en une analyse de 102 souches de Campylobacter jejuni (CJ) isolées des fientes fraiches de poulet de chair au niveau du marché du gros de Casablanca,  et de 75 souches de Campylobacter coli (CC) isolées à partir de prélèvements cloacaux de poulet de chair des fermes avicoles dans la région de Marrakech – Safi. La prévalence notifiée de Campylobacter spp. des deux études réalisées au marché de gros de Casablanca et dans les élevages de poulet de chair à Marrakech -Safi est respectivement: 73% (102/140) et 71,4% (75/105). Les résultats des tests de sensibilité aux antibiotiques de CJ et CC respectivement sont: 85% - 100% à l’ampicilline, 61,4% - 65% à l’acide clavulanique, 100% - 86% à la tétracycline, 77% à la ciprofloxacine, 12% - 9% à la gentamycine et 97% - 100% à l’érythromycine. L’objectif de cet article est de présenter une synthèse des connaissances sur la résistance de Campylobacter dans la filière poulet à travers les souches isolées provenant du marché de gros à Casablanca et des fermes de poulet de chair dans la région de Marrakech-Safi.


Mots clés: Campylobacter, résistance aux antibiotiques, poulet de chair, Maroc