Résumé

Ce papier décrit le modèle D-RUSLE (Dynamic Revised Universal Soil Loss), une version modifiée de RUSLE classique, qui prend en compte les variations de l'érosivité des pluies et de la couverture des sols, pour fournir des estimations plus précises de l'érosion potentielle des sols. Dans l’objectif de modéliser avec plus de précision le taux potentiel d'érosion des sols à l'échelle du bassin versant du Loukkos (~1619ha), nous avons réalisé un suivi spatiotemporel de l’érosivité des pluies et de la dynamique de la végétation pour deux périodes (1999-2008) et (2008-2013). En particulier, nous avons utilisé des séries chronologiques de NDVI, dérivées des données satellitaires multi temporelles pour calculer le facteur C de couverture du sol. En intégrant le facteur C estimée de cette manière dans le modèle D-RUSLE, nous avons estimé de manière détaillée et fiable la perte potentielle en sol et les variations saisonnières à long terme de la couverture terrestre. Les résultats montrent que la dégradation spécifique moyenne dans le bassin versant du Loukkos est estimée à 22,56 t/ha/an pour la première période (1999-2008) et à 40,58 t/ha/an pour la deuxième période (2008-2013), avec un taux de délivrance (SDR) de 22,19 %. Ils soulignent également que la quantité de sédiments délivrée au réservoir du barrage est considérée comme élevée par rapport aux valeurs bathymétriques observées de 20,05 t/ha/an et 38,44 t/ha/an respectivement pour la première et la deuxième période.


Mots clés: Envasement, Taux de délivrance, Modélisation, D-RUSLE, Télédétection, Dynamique de la végétation