Résumé

Les parcours constituent une composante importante des systèmes de production. Leur utilisation pose plusieurs questions concernant leur durabilité. En effet, la charge animale impacte leur fonctionnement écologique. Ce papier synthétise les impacts du pâturage sur le couvert végétal et le sol des parcours dans les zones arides et semi-arides. Les impacts du pâturage sur le couvert végétal, les caractéristiques de l'état de surface et les propriétés hydrodynamiques du sol dépendent d'une part, des caractéristiques de l’écosystème (sol, végétation, climat), et d'autre part de l'intensité et la fréquence du pâturage. Le pâturage réduit en particulier la couverture végétale du sol et impact sa structure, sa composition et son étendue. Avec le temps, la qualité du couvert végétal régresse et sa productivité fourragère diminue. Dans les écosystèmes pastoraux humides, le pâturage tasse la surface du sol à cause de la charge animale élevée. Ce tassement associé à une réduction du couvert végétal se traduit par une diminution de la capacité d'infiltration du sol et une augmentation du ruissellement et de l’érosion. Par contre, dans les zones arides, les effets du pâturage sur les caractéristiques du sol sont variables. Des études ont montré que le sol est tassé quand la charge animale est élevée. D'autres ont signalé que le piétinement animal n'a pas d'effet de tassement sur le sol. Les différences constatées sont dues au type de sol, à l'humidité et à la nature du pâturage. Le pâturage léger ou modéré, caractérisé par une circulation adéquate des animaux permet d’utiliser durablement les parcours


Mots clefs: Parcours, Pâturage, Couvert végétal, Caractéristiques des sols, Comportement hydrologique des sols