Résumé

Les ovins représentent 26,1% du cheptel national (50 528 782 têtes) en 2019 et jouent un rôle important dans la vie socioéconomique et culturelle nigérienne. L’étude a pour objectif d’analyser les paramètres démographiques des Moutons Peulhs nigériens. Ainsi, une enquête transversale portant sur la connaissance des éleveurs, a été réalisée. L’étude menée sur deux périodes de deux années successives auprès de 88 et 100 éleveurs respectivement en 2018 et 2019 a porté sur la structure (distribution des troupeaux par taille, l’inventaire des animaux, % d’animaux par sexe et classe d’âge) et la reproduction du troupeau (le nombre de mis bas, d’avortement, de mort-né, de né vivant), les entrées et les sorties d’animaux lors des douze derniers mois. Les éleveurs enquêtés ont été choisis selon les critères suivants: être un chef de ménage ou son suppléant; avoir un troupeau homogène de Mouton Peulh de taille; et être disponible à répondre aux questions. L’étude a été réalisée dans quatre villages de la commune de Méhanna. Les élevages étaient marqués par un taux d’exploitation de 0,36 ± 0,02 (2017) et 0,25 ± 0,01 (2018) et un taux de mort naturelle (0,07 ± 0,01) des juvéniles-sub-adultes sur les deux années. Le flux sortant des animaux (0,24 ± 0,01 et 0,17 ± 0,01) est supérieur à celui des entrées (0,11 ± 0,01 et 0,08 ± 0,01) respectivement pour l’année 2017 et 2018, avec un déstockage des mâles adultes. Les informations de cette étude serviront de base pour l’élaboration de stratégies durables de gestion des ovins.


 Mots clés: Enquête 12MO, Exploitation ovine, Dynamique du troupeau, Moutons Peulhs, Niger