Résumé

Les races indigènes ou locales sont généralement élevées en systèmes de production familiaux. Les oiseaux sont habituellement sélectionnés pour leur robustesse, quelquefois pour la production de viande, mais non pour la production d’œufs. Lorsque les fermiers envisagent de passer à un mode d’aviculture plus intensif, ils sont impatients d’acquérir des oiseaux plus performants. Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre pour accroître la productivité encore très faible tels que l'amélioration de leurs conditions, l'habitat, la santé. Toutefois, l'utilisation que peuvent en faire ces espèces animales dépend de leur potentiel génétique, d'où la nécessité de maîtriser les conditions ambiantes des animaux de la ferme et de mettre en place un programme d'amélioration génétique permettant d'optimiser la productivité. L'amélioration génétique des animaux passe par le choix des reproducteurs et leur utilisation en race pure ou en croisement. L’objectif de cette étude est de caractériser l’amélioration de la productivité et performance de reproduction du cheptel aviaire en milieu rural dans la région de Kolda. La méthodologie est basée sur une recherche documentaire, un travail de terrain et un traitement et une analyse des données. Les résultats indiquent des contraintes d’ordre sanitaire, alimentaire, d’habitat des volailles bien que les exploitants essaient d'améliorer le rendement de leur cheptel avicole en dirigeant des coqs particuliers vers des poules particulières choisies sur la base de certains caractères. Des ménages pratiquent empiriquement l'amélioration génétique. Les performances zootechniques restent relativement bonnes au regard des conditions de production des différents modes d’élevage. Une amélioration de la productivité s’impose et une attention particulière sera accordée à une alimentation utilisant des ressources alimentaires locales, une conduite de l’élevage incluant un accès aux soins vétérinaires et un habitat adéquat. L’amélioration génétique des races locales par l’introduction de coqs améliorateurs est à renforcer.


Mots clés: élevage, productivité, performance de reproduction, cheptel aviaire, milieu rural, Kolda