Résumé

Les régions de Maradi et Zinder sont des zones agro écologiques situées dans la partie sud-Est du Niger, avec des systèmes de production essentiellement basés sur l’agriculture et l’élevage. L’objectif de cette étude est de déterminer les caractéristiques socioéconomiques des exploitations agricoles à partir d’une enquête effectuée avec un échantillon de 389 familles. Pour les données quantitatives, il est ressorti que toutes les familles produisent le mil et le niébé, 52,4 % le sorgho, 22,9% l’arachide et 25,0% le sésame. Les surfaces agricoles varient de 0,1 à 48 ha avec une moyenne de 4,2±0,5 ha par famille. Aussi 80% des ménages pratiquent l’élevage avec en moyenne 8,6 animaux par exploitation dont 40,2% de volaille et 48,9% des petits ruminants. L’analyse en composante principale a permis d’identifier trois types d’exploitations agricoles : le type 1 qui concerne 82,0% des ménages avec un revenu agricole leur permettant de couvrir leur besoin pendant seulement deux semaines ; le type 2 qu’on retrouve chez 17,0% des répondants et leurs ressources leur permettent de ne tenir que pendant deux mois et le type 3 qui inclus 1,0% des familles enquêtées dont les productions agricoles couvrent 24 mois. Aussi tous les producteurs riches sont membres des organisations paysannes, ce qui leur facilite l’accès aux formations techniques, aux crédits, à l’investissement agricole et aux débouchés commerciaux.


Mots clés: Revenu agricole, élevage, pauvreté, sécurité alimentaire