Résumé

Le changement climatique (CC) a un impact direct sur l’élevage des ruminants, étant donné qu’il mobilise des ressources dont la saisonnalité et la productivité sont fortement liées au climat. Les éleveuses de petits ruminants réagissent aux effets du CC en adoptant différentes stratégies d’adaptation. La connaissance de ces stratégies s’avère indispensable dans la mesure où elle permettra d’identifier et de vulgariser les meilleures d’ente elles. C’est dans ce cadre que cette étude vise à réaliser la typologie des stratégies d’adaptation développées par les éleveuses de petits ruminants des zones tropicales sèche et subhumide du Bénin. À cet effet, une enquête a été menée auprès de 120 éleveuses de petits ruminants dans 8 villages des deux zones climatiques. Les données collectées ont été relatives aux caractéristiques socio-démographiques, aux perceptions et stratégies d’adaptation développées par ces éleveuses. À l’aide des méthodes d’Analyse Factorielle des Correspondances Multiples (AFCM), une typologie de trois groupes de stratégies d’adaptation a été établie. Il s’agit de (1) la stratégie d’intégration des cultures aux animaux (Groupe 1: ICA) développée par 51,7 % des femmes enquêtées, soit 60 personnes; (2) de la stratégie d’intégration des cultures, arbustes et animaux (Groupe 2: ICArA) mise en place par 13,3 % des enquêtés (soit 16 femmes) et enfin (3) de la stratégie d’alimentation basée sur les sous-produits agroindustriels et les résidus de récoltes (ASPR) développées par 35,0 % des femmes éleveuses enquêtées, soit 42 individus. Cette typologie constitue un point de départ pour l’évaluation de la productivité des élevages des petits ruminants en lien avec les stratégies d’adaptation développées par les femmes détentrices de ces élevages.


Mots clés: Changement climatique, caprins, ovins, femmes, stratégies d’adaptation.