Résumé

Les espèces végétales médicinales au nord ouest tunisien sont soumises aux pressions anthropiques et aux contraintes des conditions naturelles. Ces dernières vont s’accentueront dans le contexte des changements climatiques. L’objectif de ce travail consiste à évaluer les facteurs de menace et la vulnérabilité potentielle de ces espèces au nord-ouest tunisien. L’approche méthodologique s’est basée sur 500 enquêtes ethnobotaniques s’appuyant sur un questionnaire semi-structuré auprès des récolteurs de plantes médicinales dans cinq séries forestières au nord-ouest tunisien. À partir des informations recueillies et des relevés de terrain, la vulnérabilité des espèces exploitées a été évaluée à travers le calcul de l’indice de vulnérabilité (Iv). Un ensemble de 19 espèces médicinales et aromatiques au nord ouest tunisien ont été identifiées, reparties en 12 familles. Trois espèces (Arbutus unedo, Mentha pulegium et Mentha ratindifolia) ont été estimées comme très vulnérables. Cependant, la moitié des espèces étudiées a été jugée moyennement vulnérable. Les menaces sur les plantes médicinales et aromatiques au niveau de la zone d’étude sont dues à la surexploitation par la population locale et leur cheptel. Ces espèces nécessitent un aménagement adapté permettant l’exploitation et la valorisation rationnelle et la conservation des espèces fortement exploitées.


 Mots clés: Facteurs de menace, Nord ouest tunisien, Plantes médicinales, Vulnérabilité