Résumé

La faible disponibilité des nutriments constitue un facteur limitant majeur de la production agricole dans les agrosystèmes du Bassin Arachidier (BA). Face à cette situation, des initiatives ont été prises pour relever le niveau de fertilité des sols et par ricochet les rendements des cultures dans ces agrosystèmes. Entre autres initiatives il y a la technologie de la microdose utilisée sur les céréales sèches et le maraichage pour optimiser l’utilisation des fertilisants et booster les rendements. L’objectif de cette étude est d’analyser les performances agroéconomiques de la microdose (MD) sur le maraichage. L’étude a été menée pendant la contre saison 2020-2021 sur 2 297 parcelles de 100 à 200 m2 par parcelle dans 96 périmètres maraichers situés dans le BA. 60 ha ont été emblavés : 12 ha de piment, 22 ha de tomate, 12 ha de gombo et 14 ha d’aubergine. Chaque parcelle est divisée en deux parties d’égales superficies : un traitement qui représente la pratique paysanne (PP) et un autre la microdose (MD). Le rendement, le coût et la valeur de la production ont été évalués sur chaque traitement. L’étude a montré une bonne performance de la technologie MD sur les cultures maraichères avec des économies d’engrais, des avantages de rendements et de la marge brute par rapport à la pratique paysanne. Une deuxième campagne s’avère nécessaire pour pouvoir apprécier les résultats de cette première campagne et en tirer des conclusions et de formuler des recommandations.


Mots-clés: Bassin Arachidier, microdose, maraichage