Résumé

L’objectif général de cette étude est d’analyser la situation socioéconomique et alimentaire des ménages résidents dans les provinces du Nord (territoire de Mobayi – Mbongo) et Sud – Ubangi (territoires de Gemena et Libenge) sur un échantillon de 215 chefs de ménages. Les données primaires ont été collectées au travers l’enquête quantitative (entretien individuel). Le recours aux données secondaires s’est avéré également indispensable. Les résultats de l’enquête renseignent que 90,2% des ménages enquêtés pratiquent l’agriculture et 79,1% s’adonnent à l’élevage. Il ressort des résultats de l’étude que 91,8% des enquêtés sont des propriétaires des terres qu’ils exploitent et que la superficie moyenne agricole emblavée dans l’ensemble de la zone est de 0,60 Ha. Globalement, les résultats de l’enquête renseignent que les semences utilisées par les ménages enquêtés proviennent principalement des achats (soit 57,2% de cas). Le score de consommation alimentaire montre que 16% des ménages de la zone ont une consommation alimentaire pauvre (SCA < à 28), donc en insécurité alimentaire et 23% ont une consommation alimentaire limite (SCA entre 28,5 – 42), à risque d’insécurité alimentaire. Les recherches entreprises révèlent que 62 % des enquêtés utilisent l’eau de source aménagée pour la boisson.  La vétusté des matériels aratoires, la mauvaise qualité de semences utilisées, l’infertilité  des sols, la présence des ravageurs de cultures et l’irrégularité des pluies due aux changements climatiques constituent les principales contraintes à la production agricole. Les principales contraintes pour le secteur élevage sont : les épidémies, le vol et les accidents. L’impraticabilité des routes, les tracasseries d’ordre administratives et policières et la détérioration des produits due à la chaleur, à l’eau et par les attaques des insectes constituent les contraintes majeures à la commercialisation.  L’appui des ménages en intrants agricoles, la structuration et l’encadrement technique des ménages, la réhabilitation des routes, l’éradication par le pouvoir public des différentes formes de tracasseries sont les quelques recommandations pouvant contribuer à améliorer la situation socioéconomique et alimentaire des ménages de la zone d’étude.


Mots clés : socioéconomique, alimentaire, ménage, Nord et Sud Ubangi