Résumé

De nos jours, nous parlons fréquemment de logiciels spécialisés de photogrammétrie fonctionnant sur des ordinateurs plus ou moins puissants. Ces logiciels sont de plus en plus commercialisés en grand nombre. Certes, les logiciels de photogrammétrie numérique ont facilité, par leur automatisation, la totalité du processus photogrammétrique où l’opérateur se contente seulement de la supervision en contrôlant les résultats. Mais, ces solutions restent toujours chères à un grand nombre d’utilisateurs. C’est dans ce sens que les logiciels open source se sont de plus en plus développés et améliorés pour aboutir à la qualité fournie par les solutions payantes. Durant ce travail les deux solutions open source E-foto et MicMac ont été étudiés puis évalués par rapport à des solutions payantes. Sur base des résultats obtenus, nous avons conclu que les solutions libres E-foto et MicMac ont donné des résultats très satisfaisants par rapport aux logiciels payants, cette performance est plus remarquée chez la solution développée par l’Institut National de l’Information Géographique IGN.