Résumé

L’hypertension artérielle (HTA) est définie comme étant une pression artérielle systolique supérieure ou égale à 140 mm Hg et une pression diastolique supérieure ou égale à 90 mm Hg, chez un sujet sans complications particulières. L’implication du sodium dans l’augmentation des chiffres tensionnelles est détaillée dans de nombreux ouvrages scientifiques dont la majorité rapporte qu’il est dangereux lorsqu’il est consommé en excès. Il provoque notamment la vasoconstriction, la rigidification des artères et accélère le vieillissement rénal. Cependant, les rôles des autres minéraux (calcium, magnésium et potassium) ne semblent pas être suffisamment considérés. Ainsi, il est nécessaire d’éclaircir l’impact de ces minéraux sur la prévention et la prise en charge de l’hypertension. Pour le potassium, plusieurs études ont démontré qu’un moindre apport en potassium, c’est-à-dire inférieur 3500 mg/j, augmenterait le risque de survenue d’une HTA alors qu’un apport situé entre 3500 et 4700 mg par jour permettrait de mettre en évidence l’effet hypotenseur du potassium, son effet est associé à la quantité de sodium. Plus l’apport en sodium est élevé plus le potassium a un pouvoir antihypertensif. Pour le calcium, son mécanisme d’action sur la pression artérielle n’est pas assez clair, mais les hypothèses scientifiques suggèrent que le calcium aurait une action vasodilatatrice par le fait qu’une diminution de la concentration calcique intracellulaire était en mesure de diminuer la pression artérielle. Cette hypothèse elle-même viendrait de l’action des inhibiteurs calciques qui dans leur mécanisme vont réduire le tonus musculaire par blocage des canaux calciques, accompagné d’un effet vasodilatateur. Pour le magnésium, des études ont montré son effet vasodilatateur. En effet, une diminution de la concentration en magnésium provoquerait une vasoconstriction et qu’à l’inverse, une augmentation de sa concentration favoriserait une vasodilatation. De plus, d’autres études ont montré que l’association entre ces différents minéraux était tout autant efficace pour réduire significativement les chiffres tensionnels. Un certain nombre de travaux de recherche à ce sujet montre clairement l’importance de considérer les niveaux en ces minéraux dans la prévention et la prise en charge de l’hypertension.


Mots clés: hypertension artérielle, calcium, magnésium, potassium, sodium