Résumé

La production du myrtillier a représenté 12,53% de la production des petits fruits rouges au Maroc durant la campagne agricole 2017-2018. Cependant, le myrtillier est attaqué par plusieurs ennemis qui pourraient entraîner des pertes économiques importantes. Dès lors, le but de ce travail est de mettre en évidence les principaux ravageurs et  maladies de cette culture et leur méthode de lutte respective. Plusieurs bioagresseurs posent de sérieux problèmes aux producteurs incluant le Botrytis, l'Oïdium, le Phytophthora, la Drosophila suzukii, la cécidomyie, les thrips et les cochenilles. Par conséquent, leur contrôle est primordial afin d’assurer une bonne production. Les pratiques de sanitation des vergers peuvent contribuer également à réduire les dégâts de ces ennemis. L'accent est également mis sur les méthodes de lutte biologique et chimiques de certains bioagresseurs.


Mots-clés: Myrtillier, Botrytis, l'Oïdium, Phytophthora spp., la Drosophila suzukii, la cécidomyie, les thrips, les cochenilles