Résumé

le séchage confère à la figue des propriétés nouvelles et prolonge sa durée de vie. Selon la nature du cultivar la qualité obtenue après séchage varie énormément et peut aboutir à des figues sèches de basse catégorie. Au Maroc, elles sont souvent mal entretenues et mal exploitées. Ce travail s’intéresse à cette catégorie de figues sèches, originaire de la région Skoura, à travers une caractérisation physico-chimique tout en s’intéressant à l’évaluation de son niveau de contamination par des moisissures redoutables et en proposant aussi une transformation possible de cette figue en un aliment, telle que la confiture.  Les principaux résultats ont montré que les critères physico-chimiques sont proches des autres types de figue sèche. Par contre, les échantillons analysés témoignent d’un haut risque sanitaire. En effet, 68% des souches isolées appartiennent à la mycoflore de stockage Aspergillus et Penicilium.  On a noté également de la présence d’espèces hautement toxinogènes tels que l’Aspergillus flavus. La valorisation de ces figues en confiture s’est montrée faisable et il serait vivement  recommandé de réfléchir à une stratégie de valorisation de ce patrimoine national.