Résumé

L’objectif général poursuivi dans cette étude est de déterminer la dynamique du paysage forestier entre les années 1987, 2000 et 2015 dans le territoire de Lisala, en République Démocratique du Congo. Pour concrétiser cette étude, la télédétection et le SIG ont été appliqués. La dynamique a été déterminée à partir des cartes d’occupation du sol, des taux de déforestation et du changement, des indices de la structure spatiale et des processus de transformation spatiale. Il ressort des résultats obtenus que les classes forestières ont occupé 94,2 % du territoire en 1987 ; 88,6 % en 2000 et 86,8 % en 201, pour un taux de déforestation de 0,4 % entre 1987 et 2000, 0,13% entre 2000 et 2015. La dissection et la suppression sont identifiées respectivement dans la forêt dense humide et la forêt secondaire pour la période de 1987 à 2000. La diachronie 2000-2015 est marquée par l’agrégation dans les forêts denses et la suppression dans les forêts secondaires. La forêt dense et la forêt secondaire constituent les principales pourvoyeuses d’espace pour les classes anthropiques. Ainsi, des politiques de développement durable axées sur l’urbanisation et l’aménagement des forêts doivent être initiées en vue d’inverser les tendances en cours.


Mots-clés : Anthropisation, Dynamique du paysager forestier, Télédétection, et Lisala.