Résumé

Cette étude a été réalisée en Haute Casamance dans le but d’apprécier la nuisibilité des adventices du sorgho pluvial. Des relevés phytosociologiques ont été réalisés entre 2015 et 2017 dans les champs de sorgho en zone Sud du Sénégal. Une analyse de l’importance agronomique des espèces de la flore adventices a été effectuée à partir de deux paramètres que sont le degré d’infestation et l’indice partiel de nuisibilité. Le diagramme d’infestation a mis en évidence 6 groupes d’espèces reflétant leur potentiel d’infestation. Ensuite, le classement des adventices selon leur indice de nuisibilité a révélé l’existence de 49 espèces potentiellement nuisibles vis–à-vis du sorgho dans la zone de l’étude. Ces espèces se répartissent en 3 groupes : 38 espèces à IPN inférieur à 500, 7 espèces à IPN compris entre 500 et 1000 et 4 espèces à IPN supérieur à 1000. L’appréciation de ces deux paramètres a permis de ressortir un pool de 15 espèces qui constituent un réel problème d’enherbement dans les cultures de sorgho en Haute Casamance. La connaissance de ces espèces est un préalable à l’élaboration de tout plan de gestion pour une lutte raisonnée dans le cadre de la promotion des stratégies intégrées de gestion de la flore adventice.


Mots clés : Degré d’infestation, Mauvaise herbes, Nuisibilité, Sorgho, Sénégal