Résumé

L’arbre en milieu urbain est devenu dorénavant un élément essentiel pour un environnement vivable et durable. Mais, dans certaines villes africaines, l'accent n'est souvent pas mis sur ce patrimoine forestier. La présente étude réalisée dans les villes d’Abomey-Calavi, Allada et Cotonou situées au Sud du Bénin a pour but d’évaluer la diversité des arbres dans les espaces verts publics et privés pour l’amélioration de l’environnement urbain. La méthode de relevés itinérants a permis de recenser les espèces végétales que comportent les arbres d’alignement, les places publiques végétalisées et les concessions de ces villes. Au cours de l’inventaire, les paramètres dendrométriques et géographiques des individus de dbh ? 15 cm ont été notés. Les indices de diversité, les types biologiques et l’affinité phytogéographique des espèces ont été analysés. Les résultats obtenus ont montré une richesse floristique composée de 61 espèces végétales réparties dans 56 genres et 30 familles. Les Leguminosae (33,3 %), les Arecaceae (16,0 %), les Combretaceae (10,0%) sont les familles dominantes. Les indices de diversité de Shannon et l’équitabilité de Piélou sont compris respectivement entre 2,92 à 3,03 bits et 0,65 à 0,67. On note par ailleurs une abondance des mésophanérophytes (57,0%). L’abondance relative des espèces pantropicales sur les autres types phytogéographiques confirme la perte de la biodiversité locale dans nos milieux urbains. La présente étude constitue une importante sensibilisation pour le maintien des espaces verts dans ces villes.


Mots clés: biodiversité urbaine, espace vert urbain, types biologiques, types phytogéographiques, Bénin