Résumé

La viande de volaille constitue la protéine d’origine animale la plus consommée en raison de son prix abordable par rapport aux autres denrées animales. De ce fait, le secteur avicole connait constamment des progrès améliorant la productivité et la qualité organoleptique des viandes de volaille.  Pour satisfaire aux enjeux de la sécurité alimentaire et l’exigence des citoyens et consommateurs, le présent travail consiste à étudier et comparer les performances zootechniques ainsi que la sensibilité au virus H9N2 de poulet croisé à croissance intermédiaire (I), par rapport à deux races de poulets à croissance rapide (R) et à croissance lente (L). Les résultats de l’étude ont montré des performances zootechniques de la race I à croissance intermédiaire similaire à celles du poulet à croissance rapide R. En effet, le lot témoin I a enregistré un GMH significativement élevé à celui du lot témoin L. L’indice de consommation du lot R et I est 50% plus bas que celui du poulet L. Concernant l’infection expérimentale par le virus H9N2, le groupe de poulet I et R ont présenté les signes cliniques et les lésions macroscopiques les plus sévères et accentués par rapport aux poulets du lot L à croissance lente.


Mots clés : infection H9N2, croissance rapide, croissance intermédiaire, performance zootechnique