Résumé

L’hépatite virale E aviaire (AHVE), encore appelée maladie du gros foie et de la grosse rate, Big Liver and Spleen disease (BLS) est due à un Hepevirus de la famille des Orthohepevirus. Elle se manifeste par une mortalité brusque chez la poule pondeuse et la poule reproductrice, associée à une chute de ponte sans dégradation de la qualité des œufs. Elle est d’apparition récente et a été rapportée dans quelques pays seulement dont les USA, le Canada, l’Espagne, la Hongrie, la Chine et la Pologne. Depuis quelques années, des mortalités brusques pouvant atteindre 0.3% par semaine et des chutes de ponte pouvant aller jusqu’à 12-15 % ont constitué régulièrement des motifs de consultations. Le diagnostic lésionnel macroscopique n’est pas évident en raison de la similitude des lésions observées sur le foie avec celles rencontrées dans le cas des stéatoses hépatiques, pathologie avec laquelle le diagnostic différentiel s’impose. Les lésions trouvées généralement consistent en une hépatomégalie avec présence ou non d’une stéatose, cependant les hémorragies sont toujours constantes avec une splénomégalie variable. Le présent travail se rapporte à des investigations préliminaires réalisées sur plusieurs cas de poules pondeuses et de reproductrices présentant les symptômes et lésions précitées. Outre les aspects épidémiologiques et lésionnels macroscopiques observés, les investigations ont porté sur l’analyse des résultats des examens anatomo-pathologiques, des sérologies Elisa réalisées sur des sérums provenant des élevages concernés, de même que la réalisation sur les foies et rates d’animaux atteints de tests de PCR en temps réel spécifiques à cette pathologie. Parallèlement, une étude séro-épidémiologique a porté sur un échantillon de 9255 sérums prélevés durant les années 2017 à 2020. Les résultats préliminaires sont mitigés mais pointent davantage sur la nécessité d’élargir le champ d’investigation en développant les outils de diagnostic sérologiques et moléculaires plus spécifiques au contexte épidémiologique marocain. Cette étude rapporte les premières descriptions de la pathologie au Maroc.


 


Mots clés: Hépatite virale E, Stéatose hépatique, anatomopathologie, RT-PCR, ELISA