Résumé

Les conflits entre l’Homme et la faune sont accentués le plus souvent par les dommages causés aux cultures. C’est bien le cas de l’avifaune qui en groupe de déprédateur arrive à réduire considérablement les récoltes. Cette étude vise à connaître les moyens utilisés par les agriculteurs pour protéger les cultures des activités déprédatrices des oiseaux granivores et frugivores dans les agroécosystèmes du Bénin. La collecte des données a été réalisée auprès de 713 agriculteurs dans sept communes représentant chacune une zone agro-écologique. Les résultats ont montré une diversité de méthodes utilisées dans les différentes zones sous diverses formes. De plus, il existe une forte corrélation entre les cultures et les techniques d’effarouchement des oiseaux. Cette étude a également révélé que les populations de certaines zones utilisent plusieurs techniques d’effarouchement de la faune ornithologique déprédatrice des cultures dont bon nombre ne sont pas connues. C’est le cas de la coupe des épis à Boukoumbé et quelques techniques traditionnelles plus pratiquées dans la région de Bantè.


Mots clés: Diversité, Méthodes d’effarouchements, oiseaux, Agroécosystème, Bénin