Résumé

Dans la région de Taliouine, le projet d’extension des superficies de la culture du safran suscite la question de la disponibilité des cormes-semences de bonne qualité. Il est primordial de dresser un schéma de multiplication en plein champ et d’optimiser la production des cormes «semence». Une expérimentation pluriannuelle, sur 5 saisons, dont l’objectif est l’étude du comportement d’une safranière installée à différentes densités (35, 50 et 100 cormes/m2) en comparaison avec le mode traditionnel (semis en poquet à 150 cormes/m2), a été réalisé dans les conditions du terroir de Taliouine. Les résultats ont montré que les densités de plantation légères (35 et 50 cormes/m2) ont engendré des taux de multiplication supérieurs et un rendement en nombre de cormes récoltés significativement semblables au cas des hautes densités et de la méthode traditionnelle de semis. Néanmoins, ces derniers cas ont engendré une production de cormes de remplacement de faibles poids et un effet négatif sur leurs calibres. Dans le cas de faibles densités, 65% et 75% des cormes ont un diamètre commercial supérieur assurant une bonne production de safran épice. La production et la multiplication des cormes de safran est directement liée au choix de la densité et du rendement escompté.


Mots clés: Safran, corme, densité de plantation, multiplication, Taliouine