Résumé

Une utilisation non raisonnée des engrais et des pesticides nuit à l’environnement et en particulier aux sources d’eau ainsi qu’à la santé de l’être humain à travers la nourriture. Dans le cadre de la surveillance des eaux de surface marocaine, on a réalisé une enquête auprès de 100 agriculteurs à EL GARA, province de Berrechid (Région Casablanca-Settat). Les résultats ont révélés l’utilisation irraisonnée des pesticides et des engrais.  Tous les agriculteurs consultés les utilisent. 75% des interviewés, ignorent le mode d’emploi de ces produits. Les pesticides  sont utilisés une fois par an et au hasard par 44% des agriculteurs, et ils sont déversés par 70%  par l’intermédiaire de pick up ou de tracteur alors que 3% les manipulent en mettant des habits spéciaux, et 27% le font  à mains nues. Pour les engrais, les agriculteurs  les utilisent une fois par an à des proportions variables en ne se basant que sur leur propre expérience. Ainsi, l’Ammonitrate 33,5%N est utilisé par 98% des agriculteurs à une moyenne de 130,88Kg/ha, le NPK 10-30-10 utilisé par 95% à une moyenne de 175Kg/ha, le Sulfate d'ammoniaque 21%N est utilisé par 66% à une moyenne de 121,88Kg/ha et finalement l’Urée 46%N est utilisée par 46% à une moyenne de 67,87Kg/ha. Effectivement, ces pratiques  ne sont pas soutenables à long terme car elles vont nuire à l’équilibre des écosystèmes en provoquant des dommages à l’environnement et agir sur la santé humaine d’où l’intérêt des agricultures durables.


Mots clés: Engrais, pesticides, agriculteurs, enquête